Notre histoire

 

En 1975, à l’occasion de la Noël, le Père J.M. VERBEKE s’entoure de quelques enfants pour fonder un petit ensemble vocal dont l’objectif était d’animer les messes et d’embellir les cérémonies de mariage.

Rapidement, des jeunes et des adultes se joignent à eux et forment la chorale à quatre voix mixtes : « Les Rossignols ». En 1978, ils adhèrent aux « Pueri Cantores », fédération internationale qui, pour la partie francophone et germanophone du pays, regroupe douze chorales d’enfants chanteurs.

Année après année, ils persévèrent dans un souci de qualité et de rapports humains. Leur travail est parsemé de grands événements comme autant de récompenses. Grands voyages (Turquie en 82, Tunisie en 84), réunions internationales (Bruxelles, Paris, Maastricht ; Rome en 80, 86 et 93), passages à la télévision ou à la radio.

De la musique sacrée au chant profane moderne en passant par les negro-spirituals, leur chorale exprime la passion du chant par tous ces différents chemins : animation des différentes fêtes religieuses, mariages et baptêmes à la demande ; congrès nationaux et internationaux (Barcelone en juillet 98), concerts divers.

Ils sont classés 4 fois de suite en 1e catégorie de la Fédération musicale du Hainaut.

Depuis 2002, la chorale a changé de chef de chœur : après Marie-Christine Rassart et Anne Papleux, Philippe Semail a repris la direction du groupe ; avec l’intention de donner un nouvel essor aux « Rossignols ». Autre changement, c’est la Fédération « A cœur Joie » qui les accueille désormais, avec un plaisir partagé de part et d’autre, mais toujours avec la devise : « Que toute ta vie chante ».

 

De 1975 à 2002 - Historique complet rédigé par Aurore Papleux

 

 

1975

C’est le Père Jean-Marie qui, avec son enthousiasme et son optimisme, qui a réuni en 1975 un petit groupe de chanteurs. Ses objectifs étaient d’animer les messes et d’embellir les cérémonies de mariage.

 

1976

fut marquée par l’ouverture de la chorale aux voix d’hommes et aux premiers chants à quatre voix. Ce fait important, ainsi qu’une renommée croissante suscita une arrivée en masse de nouveaux chanteurs et chanteuses, de nombreux adultes également. D’audace en audaces, nous nous lançons dans les langues étrangères.

 

Dès 1977, le groupe s’est déjà bien agrandi et il se voit invité à la RTB et à RTL. Il effectue un voyage en Allemagne où il chante pour les militaires et leurs familles.

1978

 

En février 78, l’église résonne de notre premier concert en compagnie des artistes pont-à-cellois. C’est aussi l’année de notre adhésion aux Pueri Cantores, ce groupement qui nous entraînera dans de merveilleux congrès, dont le premier, à Eupen.

 

1979

Illustrons, par cette année, toutes les prestations et cérémonies religieuses que, depuis vingt ans, nous offrons avec la même joie.

 

1980

En 80, nous chantons à l’Abbaye de Bonne-Espérance qui fête ses 850 années d’existence; nous nous préparons pour notre premier grand congrès international; un de nos chanteurs enregistre un 45 tours, "C’est pas marrant l’école".

 

1981

La fin de l’année 80 est marquée par le voyage à Rome. La chorale s’embarque dans une formidable aventure: rejoindre des centaines de chanteurs de différents pays lors d’un grand congrès. Commencer 81 en chantant la grand-messe du Vatican célébrée par Jean-Paul II augure une année excellente pour les Rossignols. Et quel souvenir !

 

Résumons 81:

un concert à Laeken; un concert à Liège; une messe télévisée à Pont-à-Celles; la première participation aux "Rencontres Provinciales d’Art Choral du Hainaut" où nous sommes admis en 3ième catégorie; nous faisons le plus beau bide de notre carrière lors d’un concert à Charleroi, la chanteuse soliste de première partie avait une extinction de voix et nous n’avions pour public que quelques parents de choristes! ; nous enregistrons le premier disque; nous donnons un concert à Gouy.

 

1982

Année forte s’il en est, 82 voit le départ de dix-sept choristes en Turquie pour la Fête Internationale de l’Enfant qui se déroule à Ankara. Nous exportons "La Colombe" et la "Danse des P’tits Sabots".

Concerts à Sambreville, à Gosselies, à Pont-à-Celles, à Rosseignies, à Dampremy, à Viesville...

Et nous passons en 2ième catégorie; ces Rencontres d’Art Choral sont organisées par la province et destinées à promouvoir la qualité du chant. Elles permettent de se situer dans notre travail (de la 3ième catégorie à l’excellence) et offrent conseils et subsides.

Nous enregistrons également le deuxième disque.

  

1983

Nous effectuons, en 83, une tournée de chants et de détente dans les Vosges et en Alsace à Wittenheim. Nous participons au festival de Saint-Ghislain.

 

C’est aussi l’année du départ du Père Jean-Marie qui, fort de son amour du chant et de son dynamisme, ira découvrir d’autres belles voix dans sa nouvelle paroisse à Mouscron. Nous perdons un père, nous retrouvons une maman avec Marie-Christine. Par sa joie de vivre, elle nous console du départ de notre fondateur et maintient la chorale dans sa voie de qualité et de beauté. Elle prend donc le relai, secondée par Anne.

 

1984

En 84, concert avec les artistes pont-à-cellois; messe et concert à Mouscron; à Marbaix; à Baudour; à Courcelles pour Amnesty International; à Braine-le-Comte pour les réfugiés politiques, à l’école Saint-André de Charleroi pour son centenaire.

A Noël, nous recevons la chorale de Wittenheim et à Pâques, ..., nous partons en Tunisie! Ce voyage inoubliable, lien entre deux cultures tellement différentes, fut réellement enrichissant. Nous avons été reçus comme des chefs d’état à El Djem, ville du désert jumelée avec Luttre.

 

1985

(souvenez-vous des petits rwandais qui n’en finissaient plus de danser et du feu d’artifice de Bercy!); nous enregistrons le troisième disque.

 

1986

congrès à Lessines;

Tournée de dix jours en Alsace entre autres.

 le Tour Notre Dame de Celles.

Présentation d’un choriste à l’émission "Jeunes Solistes" de RTBF.

Rush annuel des répés pour Noël; concerts et messes dans les homes, hôpitaux; messes de Noël.

Voilà l’année bouclée. Comme chaque fois, nous sommes soulagés, un peu mélancoliques, et surtout ... pressés d’entamer la suivante.

 

 1987

Nous nous retrouvons en 87, année marquée par un concert à Ransart, un à Marcinelle, un à Lobbes, le congrès de Laeken.

En septembre, nous sommes à Liège pour la finale du Grand Prix de la Chanson Wallonne. Nous accompagnons Claudine Mahy et nous sommes filmés par la RTBF.

Concerts à Loverval, Nalinnes et voyage merveilleux à Rome, en fin d’année, où nous participons au congrès international.

 

En juillet 88, Marie-Christine nous quitte. Marie-Christine s’était engagée dans cette entreprise avec tout son coeur et tout son temps. Ce temps, elle veut le consacrer à la jeune femme qu’elle est, quoi de plus légitime. C’est donc en 88 que Anne prend le relais et s’attelle à deux de ses chevaux de bataille: l’approche de la perfection et le maintien entre les choristes d’un lien de respect et d’amour. Malgré des heures difficiles, elle a réussi contre vents et marées.

Il ne faut pas oublier, en 88, le congrès de Soignies, les concerts à Pont-à-Celles et à La Louvière.

 

1990

divers concerts en Wallonie et congrès de Maastricht.

Ce congrès fut le plus folklorique que nous ayons vécu! Nous logions à la dure dans une auberge de jeunesse avec des Rwandais et les jeunes de Soignies. Toute la semaine il a plu, les Sonégiens étaient à vélo, les Africains n’avaient pas de moyen de locomotion; et nous, nous ne possédions qu’un vieux minicar tousseur. Les 10 km journaliers de notre logement à la ville furent épiques.

 

1991

Nous enregistrons quelques chants pour l’émission sur l’art choral, à RTBF Mons radio.

Une année pleine d’émotion cependant avec le mariage, pour la première fois (et sûrement pas la dernière) de deux choristes.

 

1992

92 est une année bien remplie.

Nous sommes à Mouscron en septembre. C’est toujours une grande joie de chanter dans la paroisse du Père Jean-Marie, d’autant plus que nous nous réunissons ensuite dans un merveilleux restaurant et que nous passons là une excellente soirée.

Nous confirmons notre 1ière catégorie; nous participons au congrès de Mons; Anne effectue un stage de pose de voix avec plusieurs choristes à Lessines; nous donnons un concert à Piéton; nous partons en voyage à Paris, chantons pour les 20 ans des Kiris de Chapelle et donnons un concert à Pont-à-Celles avec les Pinsons et la Chanterelle.

 

1993

- Nous chantons la messe d’ouverture académique de l’Université de Louvain-la-Neuve. C’est un moment d’émotion et d’angoisse devant ces sommités.

- Nous chantons la messe anniversaire des 40 ans du Bateau-Chapelle.

- Nous célébrons en grandes pompes, et avec bonheur, le mariage de Marie-Christine avec Philippe Feron.

- Nous partons au congrès international de Rome.

- Nous chantons le baptême du premier fruit de la chorale, David petit-fils de Anne.

 

1995

 

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

C'est en janvier que Philippe Semail, ancien petit pueri, reprend la direction du choeur. Quelques changements s'imposent au cours des ans...L'uniforme, ensuite le nom en 2012.